contemporary art production and mediation consultants / agence de production et de médiation d'art contemporain
Mardi 19. Novembre - depuis 1994 / Tuesday November 19 - since 1994
Rechercher un projet ou un artiste ici.
Projets de 1994 à aujourd'hui.
Find your art or artist here.
Look for projects from 1994 up to now.

Jean- Marc Munerelle / L'Indian

| Print |

<< 1 - 2 - 3 >>   Play/ Pause

Exposition du 4 au 26 juin 2004


«C’est l’histoire qui nous attrape mais les médias qui nous font pleurer.»

L’Indian est issu d’un carnet de voyage filmé en Inde. C’est un voyage sur un autre continent, c’est aussi un voyage à l’échelle du globe. C’est un voyage à travers le monde et la mondialisation. Le monde est entièrement exploré par nous occidentaux, il ne recèle plus de parcelle sur laquelle notre imagination serait libre de s’exercer. C’est le sentiment d’un univers clos, c’est un peu la fin des mythes - une vague claustrophobie.
Jean-Marc Munerelle a filmé comme à l’accoutumé les habitacles des moyens de transport, l’avion, le train surpeuplé, etc. Le monde est comme notre appartement, il est la limite de notre perception, nous passons d’un habitacle à un autre.

Il s’agit à artconnexion d’une mise en place de trois vidéos établissant un parcours dans l’appartement. Tout d’abord World Trauma Channel est présenté sur un moniteur porté par un bras dans le couloir d’entrée, avec le son diffusé à distance de l’image. Balloons est une vidéo extraite de la dernière séquence du film L’Indian. Des enfants jouent avec des sachets plastiques comme s’il s’agissait de ballons gonflés à l’hélium. Enfin, un autre extrait de l’Indian sous-intitulé : International Transit Airport Glass Wall représente une femme habillée d’un tchador noir et un homme fumant une cigarette dans le hall d’attente d’un aéroport.

Jean-Marc Munerelle opère des contrastes entre images et sons, entre immobilisme et affairement. Il saisit dans ses films et à son insu, une personne qui fume, qui attend, qui mange… Des activités simples, sans conséquence, humaines trop humaines. Ce n’est pas une volonté de piéger mais d’enregistrer des instants d’abandon à soi-même, dans lesquels le désir ou la volonté de représentation n’y sont pas. Jean-Marc Munerelle utilise sa caméra dans la rue, les lieux de passages, de transit, de transport, cabine téléphonique, station service dans lesquels il ne se passe rien en apparence sinon ce que sait en capter l’artiste.

Le film L’Indian, 2002-2003 (32’) a été réalisé grâce au Fonds Image/Mouvement (Ministère de la Culture et de la Communication) et au Fiacre DRAC Champagne-Ardenne.

Exhibition from 4 to 26 June 2004

 

L'Indian arose from a travel journal filmed in India. It's a journey on a different continent, but it's also a journey at a global scale. It's a journey through the world and globalisation. The world has been completely explored by us Westerners; it no longer conceals any tract of land where our imagination would be free to roam. It is a feeling of a closed universe, it's almost the end of myths - a vague claustrophobia. J-M.M

 

9 rue du Cirque, 59000 Lille, France
+33 (0)3 20 21 10 51
artconnexion@nordnet.fr

artconnexion is supported by / artconnexion bénéficie du soutien de:
Ville de Lille, Conseil Régional Nord-Pas de Calais, Drac Nord-Pas de Calais - Ministère de la culture, Culturesfrance, Fondation de France.

logo Ce site internet a été réalisé grâce au soutien du Conseil Régional Nord-Pas de Calais dans le cadre de la Coopération Culturelle Interrégionale et Internationale. Il est soutenu par l'Union Européenne à travers le programme Interreg IVa, projet face2face.

artconnextion_quotes_15.png